Son histoire

Le Pays Nivernais Morvan en image

Ne pas subir son avenir mais le décider, inventer ensemble des voies nouvelles, pour donner l’envie et les moyens de vivre ici, au pays.

Il est né officiellement le 16 juin 1999, mais cela faisait bien longtemps qu’on l’attendait. En effet dans la grande famille des territoires, entre ses plus petites cousines les communes et ses grands parents les départements et la région, il manquait quelqu’un qui soit d’une taille idéale : suffisamment petite pour s’appuyer sur la solidarité de ses proches afin de penser son avenir et équilibrer sa croissance – suffisamment grande pour se sentir à la fois bien épaulée et bien encadrée.Ensuite, il a fallu élaborer le projet envisagé pour le Pays.La référence à la famille n’est pas uniquement un exercice de simplification car, si le Pays est utile parce qu’il permet d’obtenir des fonds publics en provenance de la Région, de l’État et de la Communauté Européenne, c’est aussi un espace de solidarité.

Conçu par Dominique Voynet et adopté par tous….
En amont de la création du Pays, il y a une intention de l’Etat et des régions qui souhaitaient fédérer des zones rurales pour atteindre une dimension territoriale adaptée à leur développement. Cette intention a été officialisée le 16 juin 1999 par la Loi d’Orientation pour l’Aménagement et le Développement Durable du Territoire. Cette loi, dite Voynet, s’accompagne de possibilités de financements nouveaux.
Conscients de l’opportunité de la loi Voynet, les élus du territoire, avec Christian Paul en tête de fil, ont décidé de s’organiser en Pays. Dès lors tout restait à faire car un Pays ne se décrète pas, pour devenir un Pays, il a fallu que les communes adhèrent par un vote.

En effet, pour avoir le droit d’être un Pays, un territoire est dans l’obligation de définir son périmètre, de réfléchir à son l’avenir et de définir les orientations qui feront que celui-ci sera le meilleur possible. Si le projet présenté tient la route, les financeurs le valident et le Pays obtient le feu vert pour se créer. Une association a été constituée pour réaliser cette étape préparatoire. Des commissions ont été créées, elles ont travaillé en concertation avec la population.
Un diagnostic prénatal a été fait.
Faire un diagnostic de territoire est une étape dictée par le bon sens et imposée par la procédure. En effet, un territoire est comparable à chacun d’entre nous. S’il veut se préparer un meilleur avenir, il doit commencer par évaluer son bagage initial, envisager ses potentialités et déterminer et ce qu’il devra faire pour réussir. En d’autres termes, il s’impose de faire un auto-diagnostic de ses forces et faiblesses.
Réalisé en collaboration avec un cabinet spécialisé, le diagnostic a apporté un éclairage sur la situation initiale de notre territoire dans toutes ses dimensions : sociales, économiques, culturelles. Cette connaissance de l’existant a permis de définir ce qu’il faudrait faire pour compenser les handicaps et valoriser les atouts.
Cet ensemble diagnostic et préconisations a été rédigé dans un ouvrage intitulé « Livre vert » et qui est une synthèse du projet envisagé pour le Pays.
Le « Livre vert » comprend trois parties :

  • Un diagnostic des forces et des faiblesses.
  • Un programme de développement.
  • Les projets et actions prioritaires

A lire pour connaître la situation initiale, Livre vert entier

Publié en 2001, le « Livre vert » a passé avec succès l’examen des financeurs qui ont donné leur feu vert pour la création du Pays Nivernais Morvan.

Sa naissance s’est faite sous contrat
Dès la validation du projet par les financeurs, une équipe courte (deux personnes à l’origine) a entrepris la rédaction de la charte qui est l’acte de baptême du Pays.
La charte précise et programme dans le temps (10 ans) ce qu’il faudra faire pour que le Pays soit :

  • – préservé et valorisé
  • – actif
  • – vivant
  • – accueillant et animé

En savoir plus sur le contenu de la charte, Charte expliquée aux habitants

En 2003, un accord sur les actions à réaliser a été signé avec les financeurs, c’est ce qu’on appelle « Le contrat de Pays ».
Ce contrat précise les actions susceptibles de bénéficier de financements.
Il a permis de donner le jour à tout un programme d’investissements et d’aider des centaines de projets. Cf « Dîtes nous ce qu’il a réussi »

Ce contrat de Pays était signé par l’Etat, la Région Bourgogne, le département de la Nièvre pour les années 2002 à 2006.

Depuis septembre 2007, un nouveau contrat de Pays a été signé par les 3 partenaires pour les années2007-2013.

Ce contrat est issu d’une évaluation réalisée à la fin du 1er contrat.

Pour en savoir plus sur le contrat 2007-2013, cliquez Contrat entier 2007 2013